Démarrage du chantier du parc éolien de Plésidy

to overview

Acteur de premier plan dans le développement des énergies renouvelables sur le territoire national, la société BayWa r.e. annonce aujourd’hui l’entrée en phase de construction du projet de parc éolien de Plésidy, situé sur la commune du même nom dans les Côtes-d’Armor.

Carte d'identité du projet 

Les autorisations administratives nécessaires à la mise en place des 5 éoliennes ont été obtenues en 2018, à l’issue de près de 7 ans de développement.

  • 5 éoliennes Vestas V-100 de 2,2 MW
  • 11 MW de puissance totale
  • Soit la consommation annuelle d’électricité de 9 300 foyers
  • 25 000 tonnes de CO2 évitées chaque année
  • 150 m hauteur en bout de pale maximale
  • Investissement : 20 millions euros

Le parc éolien sera raccordé localement au réseau de distribution d’électricité via le poste source de Saint-Nicolas-du-Pélem. L’électricité verte produite permettra d’alimenter l’équivalent d’environ 9 300 foyers et d’éviter le rejet de près de 25 000 tonnes de CO2 par an dans l’atmosphère.

 

Un chantier adapté au contexte sanitaire

Dans le contexte particulier du COVID-19, les conditions d’intervention sur le chantier et les conditions d’utilisation des bungalows connexes (base vie du chantier) seront adaptées afin de garantir la sécurité de tous les intervenants.

Les consignes mises en place seront d’ordre sanitaire, matériel, organisationnel et leur affichage sera renforcé ainsi que le contrôle de leur bonne mise en pratique. Le chantier est équipé d’un point d’eau et de savon, et les équipes disposeront de masques, gants et lunettes de protection.

Les interactions sociales seront réduites au minimum afin de garantir la distanciation sociale et limiter les risques de contacts physiques entre les salariés.

 

Des emplois locaux mobilisés

La maintenance sera assurée par Vestas depuis la base de maintenance de Trémuson, située à 30 km du futur parc. Ouverte en 2014, elle emploie 34 personnes. Pour accompagner son développement régional et assurer la maintenance des parcs éoliens, Vestas a recruté récemment 7 techniciens supplémentaires début 2020. Les activités de maintenance éolienne emploient aujourd’hui près de 4000 personnes en France, soit environ un emploi pour deux éoliennes.

Les travaux de génie-civil, de voirie et de raccordement électrique seront effectués par des entreprises locales, et mobiliseront 15 à 20 emplois locaux pendant la durée du chantier.

 

Des retombées financières pour les collectivités

Le montant annuel des retombées fiscales locales est estimé à 140 000 euros. Parmi celles-ci, l’IFER (Imposition Forfaitaire sur les Entreprises de Réseau), une taxe sur les producteurs électriques raccordés au réseau, représentera environ 80 000 € annuels, répartis entre le département des Côtes-d’Armor, l’intercommunalité Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération et la commune de Plésidy.

 

L’éolien, mature et faiblement émetteur

L'énergie éolienne couvre désormais 7.2 % de la consommation d'électricité en France. Avec plus de 16 GW installés, et un objectif de 33 GW d’ici 2028, elle bénéficie de la baisse régulière des coûts de production des éoliennes et de la progression de leurs performances.
L'énergie éolienne fait partie des moyens de production d'électricité les moins émetteurs de gaz à effet de serre. Bénéficiant d’un facteur de charge important, notamment les mois d'hiver, les éoliennes produisent de l'électricité 90% du temps en France. Grâce aux données météorologiques, il est possible d’estimer leur production à venir avec précision.


On estime entre 25 et 30 ans la durée de vie d'une éolienne. Recyclable à plus de 90 %, les éoliennes compensent l'énergie utilisée pour leur construction en moins de 12 mois.

to overview
Dorine Guesdon
Marketing & Communication Manager
BayWa r.e. France SAS
Back to top